Ma Nkobo Ewondo

Bienvenue sur mon blog

2 juin, 2009

Ma yege Lan Ewondo

Classé dans : Non classé — ewondo @ 16:23

Oyag Dokten             :              Apprend la doctrine

Make ma wulu   (se prononce maque mawoulou)     :           Je vais me ballader (me promener)

Minsili       (se prononce minssili)       :                Les questions

Edin        :                L’amour

Ma din           :              J’aime

Ma din wa            :              Je t’aime

Ma din ki            :          Je n’aime pas

Ma Loe Wa  :           Je t’appelle

Ma din ki Wine        (se prononce wane :: vin)        :         Je n’aime pas le vin

Ma Kus         ( se prononce Ma Kouss)        :           J’achète

Ma kus Bidi             :           J’achète à manger (pour dire de l’alimentation)

Ma kus Sobo          :             J’achète du savon

Ngogelan                   :                   La prière

Ma loe           :          J’appelle

  Wogo                  :              Ecoute

Wogo ma              :                Ecoute moi

Ebug            :              la parole

Wogo Ebug Dzama             :                    Ecoute ma parole

Wogo Ebug Zamba             :                   Ecoute la parole de Dieu

 

28 mai, 2009

Bya Kobo Nkobo Ewondo – « Donnerstag achtundzwanzig Mai zweitausendneun »

Eye (se prononce Iye )          :      Un vêtement, un habit

Mayi        :        Je veux
nye yole    (se prononce nié  yolé) :        L’appeler

Mayi nye yole  dzoe na  Yves       :       Je vais l’appeler (le nommer) Yves

Beyem   (se prononce biyem)      :     Les rêves

Andem Byali         :       Il vient de naître
Ondem Byali         :       Tu viens de naître

Nkukuma English  y’ondem byali              :            Le roi (souverain) des anglais qui vient de naître
A Ne Ve Nkukuma English y’ondem byali ?         :            Il est (se trouve) où le roi des anglais qui vient de naître?

Anga di bibi  y a-abog             :                   Il a consommé le repas de la fête

Abog te             :             A  ce moment là

Anga wog                  :             Il a entendu

Anga wog nala             :            Il a entendu celà

Abog anga wog nala               :                 Quand (au moment ou) il a entendu celà

 

Mesigan             :               Les inquiétudes

 

Abog anga wog nala,  Nkukuma Albert asigan fo               :                 En apprenant cela, le roi Albert fut pris d’inquiétude

 

Ndamba              :                    Le ballon (la balle)

 

Mavoué Ndamba        :         Je joue au ballon
Avoué Ndamba           :          Il joue au ballon
Thierry Avoué Ndamba                :               Thierry joue au ballon
Bavoué Ndamba                  :           Ils jouent au ballon

Fada                 :                 Le prêtre

Befada              :                   Les prêtres

Befada balug Zamba          :          Les prêtres louent Dieu
Fada alug Zamba , ndo fo alug Yesu            :             Le prêtre loue (se prosterne) devant Dieu, mais également Jésus-Christ.

Meso  (se prononce Me SSO  Na)            :                    Je suis venu (e)
Aso           :                 Il est venu (elle est venue)

Ndo biso na biazu nye lugu               :                   Alors (donc) Nous sommes venus (présents) pour nous prosterner devant lui (pour le louer).

Togan        :            Rencontrer

Ndo fo anga togan Befada              :                   Il a rencontré les prêtres.

A nnam            :               Le pays
A nnam wamma              :            Mon pays

Menga yen         :             J’ai vu
Menga yen a nlo             :            J’ai rêvé ou j’ai vu en songe (J’ai vu en rêve )

Mbol                         :                    Comme (Mais ensuite)

Mbol menga yen a nlo ne te ma bar dugan a nda dzié             :                      Comme j’ai vu en rêve qu’il ne fallait pas que je me rende à nouveau dans sa maison (chez lui)

Anga kii zen fe                ::                     Il a pris une autre route (voie)

Menga kii zen fe             :              J’ai emprunté un autre chemin

Mbol Benga yen a nlo ne te ba bar dugan abe Mobutu, ndo benga kii zen fe, embo badugan a nnam woaban ba      : 
Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Mobutu, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin

19 mai, 2009

Ma kobo Nkobo Ewondo (Je parle la langue Ewondo) – am neunzehnten Mai zweitausendneun

Mine : Vous êtes
Mine Nku si : Vous êtes le sel de la terre 
Mine Mfié si : Vous êtes la lumière de la terre

Si : La terre

Nku : Le sel (Le sel alimentaire)

Nku y a si : Le sel de la terre
Mfié (se prononce hmfié ) : Le sel de la terre 
Mfié Si : La lumière de la terre 
Mene : Je suis
Wone  : Tu es
Mekol : Les pieds 
Akol : Le pied
Ai Mekol : Avec les pieds (pour à pied lorsqu’on  se rend d’un point à un autre 
 
 
Nda : Maison
Mene a Nda : Je suis à la maison 
Bine a Nda : Nous sommes à la maison

Wa : Toi 
Abe : chez 

Bya zu abe wa : Nous venons chez toi 
 

Yob :  Ciel
Yesu a ne a Yob : Jésus est au ciel

Dzala : Le village

Edzedzala :  La ville

Ndo fe :  Ensuite

Bakar ki :  On ne fait jamais

Makoe alamba : J’allume la lampe (se prononce Makoué)

Wakoe alamba : Tu allumes

Bakar ki bon na bekoe alamba : Et l’on n’allume pas une lampe

 
NKU SI, MFIE SI
Mine nku si. Da nge nku obar sama wayi bar bi zam ai dze efe? Wase ki fe ai mfi zin, oligi ya fo he na bewoa wo a fié bod bekodo wo ai mekol.

Mine mfié si. E edzedzala ase abama a nkol a yob, ase ki dzam sobo. Ndo a fe bakar ki bo na bekoe alamba, benga ke do soli a etum ankié; bakar kdo bod bese bene a nda et. Eye hm mfié mene wayean fié nala a mis me bod, ne beyen mimbembe mi mam ya miabo benga lugu hm Esia wan y’ane a yob.

Le sel de la terre. La lumière de la terre
…Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n’est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.

24 avril, 2009

Ma yege Ewondo – Am Freitag, den 24. April zweitausendneun (2009)

Awom ai enyi                                       Quatorze

Akelekwi                                                    Jusquà

Nduan                                                         Le baptème

Amvus ( se prononce Amvouss)                Après

Mekaban                                                      L’exode

Abyali                                                           La naissance

Maloe (se prononce Malouée)                  J’appele

Baloe                                                            Il (elle) appelle (elles appellent)

Waloe                                                           Tu appeles

Byaloe                                                           Nous appelons

Ya baloe na                                                 Que l’on appelle

Aabye                                                                Engendra

Nnom                                                                 Le mari

Nduan Oriane                                               Le baptème d’Oriane

Atubu                                                               Il fuit

Matub                                                               Je fuis, cours

Atubu                                                               La fuite

Ndamba                                                          Le ballon, la balle

Ngan                                                                 Merci

Dzal                                                                  Le village

Nku (se prononce NNKU)                            Le sel

 

Texte biblique sur la genération du Christ

Amvus mekaban ya Babylon, ndo Yekonias anga bye Salathiel, Salathiel abye Zorobabel. Zorobabel abye Abiud, Abiud abye Eliakim , Eliakim abye Azor; Azor abye Sadok, Sadok  abye Akim, Akim abye Eliud, Eliud  abye Eleazar, Eleazar abye Matthan, Matthan abye Yakob, Yakob abye Yosef, nnom Maria; E Maria y’anga bye Yesus, ya baloe na Kristus.

 

Traduction:

Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie).

17 avril, 2009

Nkobo Ewondo – Freitag, den 17. April 2009

Classé dans : Non classé — ewondo @ 16:02

Obo Ya?            Tu as fait comment?

Wayi                   Tu veux

N’Tebe Osu          Se tenir (maintenir) devant

Wakui                  Tu sors

Obo ya nge wayi na okui ai ntebë osu woe ?               Comment t’es-tu pris si tu souhaitais sortir te retrouver à l’avant?

Edin (se pronoce édin)                       L’amour

Anga bo na                           Il a fait ainsi

Ndo fo anga  bo na               Ensuite (et puis) il a fait ceci

Anga zu                                  Il(elle) est venu

Benga zu                                 lls étaient venus

Amos                                         Le jour (la journée)

mod     (se prononce souvent möt)      Une personne

E mod osu                                    La première personne

Menga sili                                  J’ai demandé

Benga sili                                   Ils (elles) demandent, questionner

 Anga Yalan                                Ils (elles) ont répondu

16 avril, 2009

Les animateurs « frondeurs » franchissent –ils des limites ?

Les animateurs frondeurs critiques de la TV ou de la radio qui sont bien souvent les mêmes se donnent des droits qui outrepassent bien souvent le cadre de leur métier ? Faut-il croire qu’il faille absolument soulever la controverse pour faire une bonne audience ?

 

En parlant d’animateurs «  frondeurs  », nous n’allons pas penser directement à des animateurs qui critiquent l’autorité pour être simpliste. Il faut plutôt penser à des animateurs critiques qui pensent détenir la vérité. Ces animateurs frondeurs de la télévision ou de la radio sont bien souvent les mêmes «  Fogiel, Ardisson, Ruquier et j’en passe  », ils se donnent des droits dans leur émission avec leurs invité(e)s qui outrepassent bien souvent, si ce n’est tout le temps le cadre de leur métier. Il est vrai qu’aujourd’hui les chaînes des média toutes confondues misent tout sur le bon sacro-saint taux d’écoute (ou visibilité) pour radios et télévisions. Faut-il croire qu’il faille absolument soulever la controverse pour réaliser une bonne audience ? Nous vivons dans une société ou tout se porte sur les sondages, or nous savons que les sondages sont souvent manipulés, ce qui porte un doute sérieux sur leur fiabilité.

 

A les écouter ces derniers, que ce soit Ruquier, Ardisson ou Fogiel, ils se prennent pour des personnes parfaites, bien sous tout rapport. Ils croient être au dessus des lois lorsqu’ils animent une émission. Ils se laissent aller à leurs délires. Leurs collaborateurs et eux-mêmes prennent un plaisir «  malin  » à décortiquer la vie de l’invité qui passe sur le grill. Il n’est pas besoin de leur faire de la publicité, mais de comprendre pourquoi ces individus se donnent le droit sous prétexte souvent qu’ils sont plus instruits ou intelligents que leurs invités à saper le moral de l’invité qui vient défendre un livre, un film, un album de musique. Pourquoi franchissent-ils le pas avec ces invités (vedettes bien souvent à la petite semaine, vedettes confirmées ou vedettes en devenir) ?

 

Un grand nombre d’invités en sortant de là, partent dépités s’ils tiennent jusqu’au bout. Lors d’une émission de Ruquier, certains ont craqué bien avant la fin : Muriel Robin, Doc Gynéco et j’en passe. Michael Youn s’était défendu becs et ongles face à Zemmour & Naulleau. Fogiel avait évité le pire face à Alain Delon qui commençait à monter sur ses grands chevaux. Il est donc évident que ces animateurs, à la différence d’un Sébastien, ou Drucker invitent les «  people  » français et les politiques pour les tourner en ridicule. Fabius qui n’est pourtant pas le premier venu s’était énervé et la joute verbale était à son paroxysme face à Naulleau et Zemmour. Ce dernier d’ailleurs qui mange à plusieurs «  rateliers  » car il officie sur une autre chaîne TV plusieurs jours dans la semaine, croît détenir la vérité absolue sur tout. Il se permet de critiquer les livres alors qu’il n’est pas un spécialiste de la littérature française. Lui comme son collègue passent leur temps à dénigrer. Nous pouvons indiquer qu’ils font peut-être ce pourquoi Ruquier les a recruté dans l’émission. En pensant à Naulleau qui a remplacé Michel Polac, nous pouvons considérer que l’émission qui en est à plus de 100 maintenant à fait des émules.

 

Pour comprendre ces animateurs critiques et provocateurs, il faut donc déduire qu’ils affirment leur identité masculine ou féminine en tournant en dérision les invités «  people et politiques  » qui se prêtent à leur invitation. Faut-il que le contexte actuel de la télévision ou de la radiophonie mise tout sur le chiffre et qu’il faille faire un jeu de «  massacre  » pour attirer le chaland (l’auditeur) ? Quel profit en tire t-il ? Il est à penser que l’égo de chacun de ses animateurs doit être surdimensionné. L’animateur frondeur critique doit travailler son clientélisme. Il joue pour son audience qui sera définie par le taux d’écoute. C’est donc les sondages qui sont donc bien le seul moyen qui permet à ce média de connaître son auditoire et qui encouragera l’animateur en question à persévérer.

8 avril, 2009

MVENDE ZAMBA — Nkobo Ewondo

Classé dans : Non classé — ewondo @ 14:14

Mvende Zamba : Les interdits de Dieu

Betara  : Nos pères

Benga lig na : Ils (elles) ont laissé   [ces consignes]

Ebug : La parole

Ebug Zamba : La parole de Dieu

Awom Mvende Zamba : Les dix commandements de Dieu

Kele kad Boan Label Ngongo na : Va dire aux enfants de Label Ngongo que

Abog te : A cette époque (A ce moment là)

Mina beben : Vous-mêmes

Mazu (se prononce mazou) : Je viens

Azu (se prononce azou) : Il vient

Minga yen : Vous avez vu

Menga yen : J’ai vu

Anga yen : Il a vu

Benga yen : Ils (elles) ont vu

Ai mina : Avec vous

Minga yen mbol menga bo asu daan a Egypten : Vous avez vu ce que j’ai fait pour vous en Egypte

Miwog : Vous écoutez

Mawog : J’écoute 

Atodzi : Maintenant 

Awog : Il écoute

Ma Ntondobe: Je suis l’Eternel (Moi, l’Eternel)

Milugufe : Vous bénissez

Nge : si

Atodzi, Nge miwog nkobo wam, milugufe elad dzam bi mina, Miayi tobo embama a meyon mesë : Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m’appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi.

Ma Ntondobe  menë Zamba woe , ma ya menga ke wa a yaa a si Egypten a e nda onaga bë olö: Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.

Nkobo Ewondo : ABYALI YESU « La naissance de Jésus »

Classé dans : Non classé — ewondo @ 7:50

Bimvam  :  Les ancêtres

Bimvam bi Yesu : Les ancêtres de Jésus

Babenyan boe : Ses (les) frères

Nkukuma : Le Roi

Moan David : Fils de David

Moan Abraham : Fils d’Abraham

Abraham anga bye Isaak, Isaak abye Yakob, Yakob abye Yuda ai babenyan boe, ndo Yuda anga bye Esrom, Esrom abye Aram, Aram abye Aminadab, Aminadab abye Naason, Naason abye Salmon, Salmon abye Booz, Booz abe Rahab, Booz abye Yobed abe Ruth, Yobed abye Yessé, Yessé abye Nkukuma David.

 Traduction

Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,  Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,  Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David.

22 mars, 2009

Ewondo: Ma Nkobo Nlan Ewondo (Sonntag am zwei und zwanzigsten März zwei tausend neun)

Classé dans : Cameroun,Ewondo,Yaoundé — ewondo @ 21:01

Ayegele       Il enseigne

Mayegele        J’enseigne

Wayegele            Tu enseignes

Ebyandi              Le mépris

Anyu                  La bouche

Nkogelan                La prière

Kalara                  Le livre

Abyali                 La naissance

Abye                Elle accouche // Il engendre

Mabye             J’accouche

Wabye             Tu accouches

Mbembe Kidi (se prononce Mbembe kiri)   Bonjour

Kidi Mbem    (réponse)     Bonjour

A wa ne NVouaï         Comment vas-tu ? ou Vas-tu bien?

emoticoneComptons de nouveau jusqu’à vingt en ewondo Cool
Lãna a nkobo ewondo

Fok            Un   //   Bai              Deux

Lae          Trois  //   Nina        Quatre

Tana        Cinq  //   Samna        Six

Zamgbal     Sept  //   Mouom        Huit

Ebul          Neuf  //  Awom         Dix

Awom a Da            Onze

Awom a Bai         Douze

Awom a Lae         Treize

Awom a Nina        Quatorze

Awom a Tan         Quinze  

Awom a Samna     Seize     

Awom a Zamgbal        Dix-sept 

Awom a Mouom    Dix-huit

Awom Ebul      Dix neuf

MeWom bai        Vingt

1 mars, 2009

Ma Nkoba ewondo

Je dis que je parle ewondo « ma langue maternelle ».  Ewondo langue principalement parlée à Yaoundé (Capitale du Cameroun) après la langue française.

An Nkoba          —— >>>        Un bavardage (une discussion)
 

Mbëmbë kidi
(prononcé «  »kiri »") 
   —— >>>        Bonjour 
Mbëmbë amos           —— >>>        Bonjour (dans l’après midi) ou Bonne après-midi
Mbëmbë alu           —— >>>        Bonne nuit
Mbëmbë zam         ——-->>>      Bon appétit 

Fòk   —— >>>        Un
Bai  (prononcé bai ou « baie »)   —— >>>        Deux
Lae (prononcé lé ou « lae ») —— >>>        Trois
Ngi  (prononcé ni ou « nina »)   —— >>>        Quatre
Tàn (prononcé tan ou « tana ») —— >>>        Cinq
Samna  (prononcé saman ou « samna »)   —— >>>        Six
Zamgbal     —— >>>        Sept
Mwom  (prononcé moan )   —— >>>        Huit

Ebul   —— >>>        Neuf
Awöm    —— >>>        Dix
Awöm a da   —— >>>        Onze
Awöm a bai    —— >>>        Douze

Awöm alae   —— >>>        Treize

Awöm a gni    —— >>>        Quatorze

Nted    —— >>>        Cent

Thouasin    —— >>>        Mille

1...7891011
 

mathilde009 |
lifestyle |
Le Blogidien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien