Ma Nkobo Ewondo

Bienvenue sur mon blog

20 novembre, 2011

Zamba akobo aï bia a anyu Mban Moan Woe Oben  » Bod Bayege Ewondo »

Anyu ( se prononce « A-NYOU ») : La bouche

Biadzen : Nous cherchons

Madzen : Je cherche

Wadzen : Tu cherches

Adzen : Il (elle) cherche

Miadzen : Vous cherchez

Badzen : Ils (elles) cherchent

Efas (se prononce « AIFASS ») : La partie, une part

Bifas : Les parties

Betara ban : Nos pères à nous, nos propres pères

Mbol : Comme

Akobo : Il parle

Akobo aï bia : Il parle avec nous

 Osu (se prononce « OSSOU ») première

Efas Osu : La première partie

Efas Béé : La seconde (deuxième) partie

Zamba Abraham : Le Dieu d’Abraham

Zamba Betara : Le Dieu de nos pères

Efas Lala (se prononce comme il s’écrit) : La troisième partie.

Efas Nyina ; La quatrième partie

Mbol Ya Zamba akobo aï bia anyu Betara ban : Comme Dieu parle avec nous au travers de la bouche de nos grand-parents (parents) / Comme Dieu nous parle par le biais de nos ancêtres (grand-parents).

 Makobo aï wa : Je parle avec toi

Wakobo aï ma : Tu parles avec moi

Akobo aï wa : Il (elle) parle avec toi

Byakobo aï wa : Nous parlons avec toi

Myakobo aï ma : Vous parlez avec moi

Bakobo aï wa : Ils (elles) parlent avec toi.

Mbol Ya Zamba akobo aï bia anyu Abraham aï anyu Beprofet : Comme Dieu nous parle par la bouche d’Abraham et par la bouche des prophètes.

Mbol Ya Zamba akobo aï bia a anyu Mban Moan Woe Oben : Comme Dieu nous parle par la bouche de son fils

 Menga – kom : J’ai arrangé, j’ai construit

 Nganga abui : Merci beaucoup

Ngan abui aï e bod bese benga noan ndzug ne bakom a kalara nyo : Merci beaucoup à toutes les personnes qui ont pris la peine de participer à la fabrique de livre.

Ebug Zamba enga noan nyol « Bya kobo Ewondo »

Classé dans : Anga,Asu,Bebela,Beti,Biadzen,Dzala,Ebug,Ewondo,Katekismus,Mbiean,Ndo,Oyag,Wadan,Zamba — ewondo @ 19:21

Dzala : RemplirMa-dzala : Je remplis

Wa-dzala : Tu remplis

A-dzala : Il (elle) remplit

Bya-dzala : Nous remplissons

Mya-dzala : Vous remplissez

Ba-dzala : Ils (elles) remplissent

Ndo : Alors

Nti emen (se prononce « Anti émen ») : Dieu lui-même

Adzo na : Dire ceci ou cela, Dit ceci, il (elle) dit ceci

Madzo na : Je dis ceci, « « La phrase est censée se poursuivre » »

Wadzo na : Tu dis ceci

Adzo na : Il (elle) dit ceci

Byadzo na : Nous disons ceci

Myadzo na : Vous dites ceci

Badzo na : Ils (elles) disent ceci

Azu (se prononce « Azou ») : Venir

Asu (se prononce « Assou ») : C’est pour cela

Va (se prononce « Vaa ») : Enlever, Ôter, Abolir

Fulu (se prononce « Foulou ») : La loi, les caractères, attitudes, manières

Mbembe Fulu : Bon caractère

Ambe Fulu : Mauvais caractère

Mazu dzala : Je viens remplir

Wazu dzala : Tu viens remplir

Azu dzala : Il (elle) vient remplir

Byazu dzala : Nous venons remplir

Myazu dzala : Vous venez remplir

Bazu dzala : Ils (elles) viennent remplir

Ma-va : J’enlève

Wa-va : Tu enlèves

A-va : Il (elle) enlève

Bya-va : Nous enlèvons

Mya-va : Vous enlevez

Ba-va : Ils (elles) enlèvent

Anga Kobo aï Beza ? : Il a parlé avec qui ? , Avec qui parlait-il ?

Ndo Anga Dzo Ya ? : Alors, qu’a-t’il dit ? , Alors il a dit quoi ?

Mazu : Je viens

Wazu : Tu viens

Azu : Il (elle) vient

Byazu : Nous venons

Myazu : Vous venez

Bazu : Ils (elles) viennent

————————-

Meki : Le sang

Nsili (se prononce « AnSilli ») : Une question

Ma-Nsili : Je demande

Wa-Nsili ; Tu demandes

A-Nsili : Il (elle) demande

Bya-Nsili : Nous demandons

Mya-Nsili : Vous demandez

Ba-Nsili : Ils (elles) demandent

Ndo fe Nti emen adzo na : « Mandzi ki so na mazu va fulu, menga so fo he na mazu dzala fulu n’enyeb »

Alors le Seigneur lui-même dit ceci « Je ne suis pas venu ôter les caractères (ou changer les attitudes), je suis venu également pour améliorer la Loi (les caractères de foi). // Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

 

Asu te ndo e Katekismus Ewondo nyo adzen na Abäbe mefeg m’eyin ya maso bia a Betara, abëbëge fe Mbembe Foe Yesus-Kristus asu mfi enyin te. Asu te a fe ane dzoe na : « Ayege Enyin Aï Mbiean Mbembe Foe Yesus Kristus Asu Enyin ».

Oyag Y’e Katekismus nyo wadan ki Nsili nyu na : « Ye Zamba Ane ? » Amu ye na , bebela dzam nyo na : « Zamba Ane », Ane Man Beti ase a Meki.

Ebug : La parole

Ebug Zamba enga noan nyol : La parole de Dieu s’est faite chair

Nyol : Chair, Corps

Oyag wan one na : « Ye Zamba Anga Kobo Fo Aï Bod Bebela Nga ? »

Ndo Biadzen Ebug Zamba aï Nyian woe : « Ebug Zamba enga noan nyol, ndo enga zu tobo aï bia.

Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.

Asu te e man mese Zamba ayi abe bia mene abe Yesus-Kristus, Ebug ya Zamba anga fala a anyu die asu dan.

Mbembe Foe Yesus Kristus aï esye akode dzié « Ma kobo Anlan Ewondo »

Kristen : ChrétienBetara : Nos pères, nos ancêtres

Nda : La maison

Zamba : Dieu

Y’anon : Prend

M’anon : Je prends

W’anon : Tu prends

Anoan : Il (elle) prend

By’anon : Nous prenons

My’anon : Vous prenez

B’anoan : Ils (elles) prennent

Siki : Ce n’est pas

Mbol : Parce que, car

Mefeg : Les intelligences

Feg : L’intelligence

Mefeg mete mene zen : Toutes ces intelligences sont le chemin

Mene : Je suis

Wane : Tu es

A ne : Il (elle) est

Bi ne : Nous sommes

Wa ne : Vous êtes

Be ne : Ils (elles) sont

Zen : Le chemin

Zamba emen : Dieu lui-même

Akada : Pour la bonne parole

Mu (se prononce Mou) : Ici

Mesiki (se prononce Me Siki) mu : Je ne suis pas là(ici)

Wasiki mu: Tu n’es pas là

Asiki mu : Il (elle) n’est pas là.

By’siki mu : Nous ne sommes pas là (ici)

My’siki mu : Vous n’êtes pas ici (là)

Besiki mu : Ils (elles) ne sont pas là (ici)

Esye : Le travail

Ma’Loe : J’appelle

Wa’Loe : Tu appelles

A’Loe : Il (elle) appelle

Bya’Loe : Nous appelons

Mya’Loe : Vous appelez

Ba’Loe : Ils (elles) appelent

Mefulu (se prononce Mefoulou) : Les caractères, les attitudes, les manières

Olugu : Le respect

Mimbem Be : Les bonnes

Nda Zamba Y’anon fo aï mod olugu nen mimbem be mefulu Betara ; Siki h’asu mbol mefeg Betara mete matyan asu enyin mod, a Badegan a fedegan fo mbol mefeg mete mene zen ya Zamba emen anga bonde asu akada le Mbembe FoeYesus Kristus. Amu ye na, Mbembe Foe Yesus Kristus aï esye akode dzié, bia komodo, bia nea, bidzalega fe a tud e dzi ese ene mben a mefulu me feg Betara. Asu te ndo asiki aï mfi na, wa, Man Evindi, nge wayi bo kristen, he otari sie wamen ; layi fo na, obelan aï mefeg Betara mben aï a bebela, akyaé ye na fulu nyebe ebugeban a mbembe fulu mod a yob.

Ebug : La parole

Ebug Zamba : La parole de Dieu

Za bia loe na Katekis ? : Qui appelle t’on Catéchiste ?

Katekis ane Kristen : Le catéchiste est un chrétien

Katekis ane Kristen ya belë mbembe nyian aï mfan feg, aï ngul ya bo esye nkad foe Yesus-Kristus mben.

Bine : Nous sommes

Nyia modo : Les grands personnes, les adultes

Bine ngul : Nous sommes forts

Bine ngul aï Ebug Zamba : Nous sommes forts avec la parole de Dieu

30 mai, 2011

Ma Lan Ewondo : Menga Fudi Afidi Wama Ase Abe Zamba

Classé dans : A lan,Afidi,Ase,Ayege,Binga,Ewondo,Mene,Zamba — ewondo @ 19:10

 

Alodo : Passer

Malodo (se prononce MAALOT) : Je passe

Walodo : Tu passes

Alodo : Il (elle) passe

Byalodo : Nous passons

Minalodo : Vous passez

Myalodo : Ils (elles) passent

Akpelege : Se moquer

Makpelege (se prononce MAKPELEGE) : Je me moque

Wakpelege : Tu te moques

Akpelege : Il (elle) se moque

Byakpelege : Nous nous moquons

Minakpelege : Vous vous moquez

Myakpelege : Ils (elles) se moquent

Azu (se prononce AZOU) : Venir

Bod : Les gens

Nye (se prononce NIE) : Lui

E bod belodo bekpelege nye : « Les gens qui passaient » (Les passants) se moquaient de lui

Mazu : Je viens

Wazu : Tu viens

Azu : Il (elle) vient

Byazu : Nous venons

MinaZu : Vous venez

Bazu : Ils (elles) viennent

Dzoe : Nom

Dzoe Dama : Mon nom

Dzoe Dama A ne Christian: Mon nom est Christian

Azu toban : Rencontrer

MazuToban : Je rencontre

WazuToban : Tu rencontres

AzuToban : Il (elle) rencontre

ByazuToban : Nous rencontrons

MyazuToban : Vous rencontrez

BazuToban : Ils (elles) rencontrent

Bazu toban aï mod : Ils rencontrent un homme (une personne)

Menga kwi : Je suis arrivé

Wangakwi : Tu es arrivé

Angakwi : Il (elle) est arrivé

Bingakwi : Nous sommes arrivés

Mingakwi : Vous êtes arrivés

Benga kwi : Ils sont arrivés

Benga kwi a golgotha : Ils (elles) sont arrivés au Golgotha

A bug (se prononce A bouk) : Détruire

A boé (se prononce A boué) : Casser

Melu (se prononce ME LOU) : Les jours

Ma bug Tempel : Je détruis le temple

Wa bug Tempel : Tu détruis le temple

A bug Tempel : Il (elle) détruit le temple

Bya bug Tempel : Nous détruisons le temple

Mina bug Tempel : Vous détruisez le temple

Ba bug Tempel : Ils (elles) détruisent le temple

Amvus (se prononce AMVOUSS) : Après

Melu Mela : Trois jours

bo na : Wa ya one bug Tempel, odugan nye man lon amvus melu mela, kodege hm wamen, nge one Moan Zamba, suzu a okele hala : en disant : Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même ! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix !

——————————————————-

BABOME Yesu A Klos : Ils clouent Jésus sur la croix

Abok bekele aï nye, ndo bazu toban aï mod ya Syrena dzoe na Simon, ndo banod nye na he abege klos Yesu.

Lorsqu’ils sortirent, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, appelé Simon, et ils le forcèrent à porter la croix de Jésus.

Akwi benga kwi a golgotha, nala watyan na : Ekokogolo nlo, ndo banyu nye wayn atoa mbamena aï zon.

Arrivés au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne,

Akiege anga kiege, ndo ateb nyu. Abomolo benga bomolo nye a klos, ndo baman kaban biyié bié, benga do abia ete.

Ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel ; mais, quand il l’eut goûté, il ne voulut pas boire.

Ndo benga kom etoa, benga nnoni nye. A nlo klos ayob, benga bomolo abam, atoa ntilan na : Yesu nyo, Nkukuma Yuden.

Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort, Puis ils s’assirent, et le gardèrent.

Pour indiquer le sujet de sa condamnation, on écrivit au-dessus de sa tête : Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs.

 

Bebe be bod bebè benga be bomo aï nye a klos, enyo a mbo-nnom, enyo mbog a mbo-ngal.

Avec lui furent crucifiés deux brigands, l’un à sa droite, et l’autre à sa gauche.

E bod belodo bekpelege nye, beta fe nye, bemegeze minlo,

Les passants l’injuriaient, et secouaient la tête,

bo na : Wa ya one bug Tempel, odugan nye man lon amvus melu mela, kodege hm wamen, nge one Moan Zamba, suzu a okele hala !

en disant : Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même ! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix !

Eye fe besan bekalara, mvindi nnam aï befada be nnen bekpelege nye nala, Bo na :

Les principaux sacrificateurs, avec les scribes et les anciens, se moquaient aussi de lui, et disaient :

Abim bod anga nyii, yaki nyii nyemen !

Enye ane Nkukuma Israel, asuzu hm a klos abog di, biyebe nye.

Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même ! S’il est roi d’Israël, qu’il descende de la croix, et nous croirons en lui.

Anga fudi afidi dié ase abe Zamba, Zamba akodege hm nye abog di, nge adin nye, amu anga dzo na : « Mene Moan Zamba ! »

Il s’est confié en Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s’il l’aime. Car il a dit : Je suis Fils de Dieu.

to bebe be bod anga be aï bo a klos ba, bo bekpegele fe nye, dzam deda.

Les brigands, crucifiés avec lui, l’insultaient de la même manière.

Menga Fudi : J’ai mis

Menga Fudi Afidi Wama : J’ai mis ma confiance

Ase (se prononce ASSE) : Toute

Afidi wama ase : Toute ma confiance

Anga fudi afidi dié ase abe Zamba: Il (elle) a mis toute sa confiance en Dieu

Zamba akodege hm nye abog di: Que Dieu le délivre maintenant

Mene Moan Zamba ! : Je suis Fils de Dieu !

24 février, 2011

A kobo Ewondo – MEDUGAN YA GALILEA (Le retour en Galilée de Jésus)

MEDUGAN YA GALILEA : Le retour en Galilée

  

A wog  (se prononce AWOK) : Il (elle) entend 

Ma wog (se prononce MAWOK) : J’entends

Anga wog : Il a entendu 

  

Mbök : Un 

Zamba mbök : Un seul Dieu 

Trinita enë Zamba mbök person ela : La Trinité Un Seul Dieu Trois Personnes 

  

  

Nnam : le pays, la ville 

  

Yohanes : Jean 

Petrus (se prononce Petrouss) : Pierre

Mimbog : (la) Prison 

Na (se prononce naa) : que 

Yesu anga wog : Jésus a entendu { Jésus, ayant entendu}

  

Ma ke : Je vais {je m’en vais ; je me rends ; je me retire

Ndo :  Alors 

Anga ke : il s’est rendu {il (ou elle) s’est retiré (e)} 

Menga ke Angola : Je me suis rendu en ville (au centre-ville) 

Anga ke a Garges-lès-Gonesse : Elle s’est rendue à Garges-lès-Gonesse

  

Ma kodo : Je quitte

Bya kodo a Agay : Nous quittons Agay 

Wa kodo a Paris : Tu quittes Paris 

Ba kodo a Le Bois-Plage-en-Ré : Elles quittent Le Bois- Plage-en-Ré 

Akodo a Nazareth : Il quitta Nazareth 

  

Ake tobo : Il alla s’installer {elle (ou il) vint s’installer} 

Make tobo : je vais m’installer 

Byake tobo a Dunkerque : Nous allons nous installer à Dunkerque

 

 Man (se prononce ment et non pas manne) : la mer 

Ntsag : situé à proximité 

Mfa ya nkon nnam : près du territoire 

  

Anyu :la bouche, de la bouche de (annoncé par)

  

Atoban na : s’accomplit

  

Atarigi abog te : Dès ce moment là 

  

Anga tari : Elle (il) commença

Menga tari : J’ai commencé 

Binga tari : Nous avons commencé (débuté

  

Singan minsem mian : Répentez-vous 

  

Amu :Comme (car) 

Ayon : Le Royaume 

  

  

Awog Yesu, anga wog na befudi ya Yohanes a mimbog, ndo anga ke a Galilea, akodo a Nazareth, ake tobo a Kafarnaum a ntsag man, mfa ya nkon nnam Zabulon aï Neftali, mbol ye na anyu profet Isayas atoban na :

  

Nnam Zabulon aï nnam Neftali, Zen ya man, Nnam ya Yordan ayat, Galilea meyon !

Ayon y’angabe ngudu a dibi etere, ayen mod mfié ;

Eba bengabe toa a nnam dibi, a ndon awu, mfié ofié bo. 

  

Atarigi abog te, ndo Yesu anga tari na ake abo bikad mam, nye na : « Singan minsem mian, amu ayon ya yob ankun sö. » 

  

Traduction en français : 

  

Jésus, ayant appris que Jean avait été livré, se retira dans la Galilée.  

  

Il quitta Nazareth, et vint demeurer à Capernaüm, située près de la mer, dans le territoire de Zabulon et de Nephthali,  

  

afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète :  

  

Le peuple de Zabulon et de Nephthali, De la contrée voisine de la mer, du pays au delà du Jourdain, Et de la Galilée des Gentils,  

  

Ce peuple, assis dans les ténèbres, A vu une grande lumière ; Et sur ceux qui étaient assis dans la région et l’ombre de la mort La lumière s’est levée.  

Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire : « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche ».

 

mathilde009 |
lifestyle |
Le Blogidien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien