Ma Nkobo Ewondo

Bienvenue sur mon blog

7 février, 2018

Les sociétés Camerounaises avant la Colonisation

Classé dans : Ewondo,Kobogo,Kub,Obama — ewondo @ 1:42

Les sociétés Camerounaises avant la Colonisation

Au Cameroun avant les différentes colonisations, les

gens vivaient dans de petites sociétés bien

organisées; elles étaient sous l’autorité de chefs, de

rois, de Fons, de Lamibé… L’autorité de chef de village

était surtout respectée en temps de guerre et à sa

mort, les gens ne reconnaissaient pas forcément son

fils comme chef à moins qu’il n’ai aussi les qualités

requises de force et de bravoure à la guerre.

 

Les peuples  côtiers et ceux de la forêt

 

Certains rois : William, Akwa ou Bell s’enrichirent

grâce à leur main mise sur le commerce avec des

Européens. Toutefois, leurs royaumes ne furent

jamais très étendu. Les chefs  des peuples de la

côte et de la forêt étaient très différents de ceux des

GrassFields car ils n’avaient pas autant d’épouses,

de domestiques et d’enfants. Chez les peuples

de la forêt du littoral et du Centre-sud, comme les

Bassa et les Beti, le pouvoir politique était organisé

dans le cadre de ce qu’on a appelé la « démocratie

villageoise », système contrôlé par les aînés des

lignages et des familles et par des responsables

de confréries.

 

 

 

Les Nordistes

 

Depuis des siècles, le Nord avait disposé de

gouvernements bien organisés. La majorité

vivant sous l’autorité de chefs et de leur substitut.

Dans cette société, le chef commandait l’armée,

passait des traités de commerce, de paix et si

nécessaire décidait d’engager ou non son armée

dans la guerre. Il avait plusieurs femmes et

nombreux serviteurs. Chaque adulte de son

territoire devait lui payer l’impôt. Lorsque les peuls

(musulmans) arrivèrent au 18ème siècle, ils

transformèrent les chefferies en Lamidat. Le Lamido

était en même temps chef religieux et  politique.

Ils faisaient la guerre à leurs voisins pour les convertir

à l’Islam. Ils avaient de nombreuses épouses et

beaucoup d’enfants qui recevaient à l’âge adulte un

terrain non loin du palais pour construire leur demeure.

 

Les Bamilékés

 

Ce sont les Bamilékés, les Bamenda, les Bamoun.

Ils étaient organisés en puissantes chefferies sous

l’autorité des Fon, de Fonte, de Fais. Le Fon était

le titre le plus élevé. Celui ci était chargé de la

protection de la terre et de son peuple. Ils avaient

plusieurs épouses qui avaient chacune sa maison

dans le palais. Ensuite venait les Fonte qui avaient

sous leur autorité de vastes groupes de gens mais

devaient régulièrement rendre hommage au Fon.

Enfin, venaient les conseillers et les Ntchinda.

 

Les Bamoun avaient des croyances traditionnelles

puis devinrent chrétiens avec l’arrivée des

Européens, mais sous l’influence du puissant

Lamido de Banyo, une bonne partie se converti

à l’Islam. Le plus connu des souverains Bamoun

est le roi NJOYA qui inventa un moulin à broyer le

maïs et mis au point un système d’écriture.

 

13 mars, 2011

ESSENGA – DOABRA AKOAN MESONG

Ekanga : Le pont 

Mbyè : Les ongles 

Kub (se prononce Kup) : Le coq 

Ki-Ki (se prononce Ki  Ki) : Le vertige 

  

Ma  bö : Je fais 

Wa bö :Tu fais 

A bö : Il fait 

Bya bö : Nous faisons 

Mya bö : Vous faites 

Ba bö : Ils font 

  

Mis (se prononce Misse) : Les yeux 

  

Ki-ki abö ma a Misë : J’ai le vertige (ou encore le vertige me prend aux yeux

Abok : La fête 

Assong : La dent 

Mesong (se prononce Messöng) : Les dents 

  

A Mod (se prononce A mot) : La personne 

Asié (se prononce Assié) : Travaille {ou encore il(ou elle)  travaille

A mod assié messong : Le dentiste (ou encore la personne qui soigne « traite » les dents  

Doabra Mesong (ou Docktor Mesong) [ se prononce Messong]: Le dentiste (ou encore le docteur des dents) 

  

Ma koan : Je suis malade 

Wa koan : Tu es malade 

A koan : Elle (il) est malade 

Bya koan : Nous sommes malades 

Mina koan : Vous êtes malade 

Ba koan : Elles sont malades 

  

Alu : (se prononce Alou) : La nuit 

Melu melu (se prononce Me-lou Me-lou) : depuis plusieurs jours (des jours et des jours) 

Makoan A Messong : J’ai mal aux dents 

Makoan a messong melu melu : J’ai mal aux dents depuis plusieurs jours 

  

Melè (se prononce Me lai) : Trois jours 

Makoan a messong melu melè äna : J’ai mal aux dents depuis trois jours 

  

Doabra (se prononce littéralement DOA BRA) : Le docteur 

A  Mya yem doabra messong (se prononce AI   MYA YEM DOABRA MESSONG) : Connaissez-vous un dentiste ? 

  

Ambembe (se prononce AM- BEMBE) : Un bon 

A mya yem ambembe Doabra asié Akoan mesong : Connaissez-vous un bon dentiste ? 

  

Kal : La sœur 

NyoKal : Ta sœur 

Essia : Le père 

Esoa Wama (se prononce Essoa Wama): Mon père 

Nyoa Wama : Ma mère 

  

Essenga (se prononce ESSANGA) {ou Kal Essia Wama }: La sœur de mon père (ma tante paternelle) 

Essenga (se prononce ESSANGA) {ou Kal Nyia Wama }: La sœur de ma mère (ma tante maternelle) 

Am-bouak : Un (ou l’un) 

  

Essenga Wama Ayem Ambembe Doabra : Ma tante connaît un bon docteur. 

Essenga Wama Ayem Ambembe Doctor : Ma tante connaît un bon docteur. 

A wonë me zam Ve Dzoé dzié : Pouvez-vous(Peux-tu) me donner son nom ? 

A toa Anfa Embé : Où se trouve t’il ? 

  

Me toa : Je me trouve 

Wo toa : Tu te trouves 

A toa : Il se trouve 

Bi-toa : Nous nous trouvons 

Mi-toa : Vous vous trouvez 

Be-toa : Ils se trouvent 

  

AWOM MVENDE ZAMBA 

1 / Menë nti Zamba woe, Te Wabelë Zamba mfë he nnyie anë ma. 

Tu adoreras Dieu seul et tu l'aimeras plus que tout.           

2/ Te Watad dzoe Zamba etetada. 

Tu ne prononceras le nom de Dieu qu'avec respect.           

3/ Oluugu Zamba a memos me abog. 

Tu sanctifieras le jour du Seigneur.           

4/ Oluugu Esoa ban nyoa. 

Tu honoreras ton père et ta mère.           

5/ Te Wawoe. 

Tu ne tueras pas.           

6/ Te Wabö bisog. 

Tu ne feras pas d'impureté.           

7/ Te Wadzib. 

Tu ne voleras pas.           

8/ Te Watsig e mod mbog mbe mvaa 

Tu ne mentiras pas.           

9/ Te Wayi e za mininga. 

Tu n'auras pas de désir impur volontaire.       

10/ Te Wayi e za byem. 

Tu ne désireras pas injustement le bien des autres.
 

mathilde009 |
lifestyle |
Le Blogidien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien