Ma Nkobo Ewondo

Bienvenue sur mon blog

12 mai, 2010

Ba Kobo Anlan Ewondo [ Geschrieben am Mittwoch, zwölf (12) Mai 2010 (Zweitausend und zehn)]

Ba : ils (elles)

Kobo : parler

Anlan Ewondo : la langue Ewondo

Ba kobo anlan Ewondo  : Ils parlent la langue Ewondo

_____________________________________

Geschrieben am Mittwoch, zwölf (12) Mai 2010 (Zweitausend und zehn) : Article rédigé le mercredi 12 (douze) mai 2010 (Deux mille dix) 

————————-

Ma ding : J’aime

Wa ding : Tu aimes

A ding : Il (elle) aime

Bya ding : Nous aimons

Mya ding : Vous aimez

Ba ding : ils (elles) aiment

————————–

Ma ding wa : Je t’aime { déclaration censée être amoureuse}

Kalara Osu Mfufub Paulus Angatil Bod Ya Korinti :

Première épître de Paul aux Corinthiens

Ma kobo Ewondo : Je parle la langue Ewondo

Ma yege Ewondo : J’apprends la langue Ewondo

Ma : Moi, Je

Zamba : Dieu

Anga tob : Il (elle) a pris, a choisi, a ramassé

Zamba anga tob : Dieu a choisi «  ramassé  »

Zamba anga tob ma : Dieu m’a choisi, m’a appelé

a nyian woe : par sa volonté

Asu ye na : pour que

Mebo : Que je sois «  fasse  »

man Apostel : un apôtre

Madzan : un frère

Aï madzan : avec un frère

Abe Nda : dans la maison

Abe Nda Zamba : dans l’Eglise «  la maison de Dieu  », «  dans la mosquée  », «  dans la synagogue  »

Ya Nnam America : Aux Etats Unies

Ya Korinti : A Corinthe

Matil : J’écris

Matil e mina : Je vous écris

Ya : que

Mina : Vous

Ya minga duban abe Yesu Kristu : à ceux qui ont été sanctifiés «  baptisés  » en Jésus Christ

Mfufub : les saints

Mina beyebe ya Nti : a tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le Seigneur

Anga yi na mibo mfufub ayon : appelés à être tous des saints

Abaman : Il mélange

Bod : les gens «  personnes  »

Bese (se prononce BE_CE): Tous

Aï bod bese fo : Avec tous les hommes

7 janvier, 2010

Ma yege Ewondo (J’apprends l’ewondo) – Wir sind Donnerstag, Januar 7, 2010 (zweitausendzehn)

Nlan ou Anlan :    L’histoire

Kup:  le poulet

Nlan Kup:    L’histoire du poulet

Atarigi abog te  (se prononce comme cela est écrit) : Dès ce moment // ou A partir de ce moment


Ndo 
: Alors


Anga tari :
Il commença ou il débuta.

Bikad mam : Le prêche ou l’enseignement des nouvelles

Anga tari na ake abo bikad mam : Il commença à prêcher

Yesus anga tari na ake abo bikad mam : Jésus commença à prêcher,

Nye na : Il disait

Minsem : Les péchés

Singan minsem mian : Repentez-vous

Amu : Car ou Parce que

Ayoan ou Ayon : Le ciel ou les cieux

Amu Ayon ya yob anku so :  car le royaume des cieux est proche.

Nloe ou Anloe : L’appel ou la révélation

Beyege Be osu : Les apôtres ou les disciples


Nloe Beyege be osu : L’appel des apôtres ou l’appel des disciples.

19 mai, 2009

Ma kobo Nkobo Ewondo (Je parle la langue Ewondo) – am neunzehnten Mai zweitausendneun

Mine : Vous êtes
Mine Nku si : Vous êtes le sel de la terre 
Mine Mfié si : Vous êtes la lumière de la terre

Si : La terre

Nku : Le sel (Le sel alimentaire)

Nku y a si : Le sel de la terre
Mfié (se prononce hmfié ) : Le sel de la terre 
Mfié Si : La lumière de la terre 
Mene : Je suis
Wone  : Tu es
Mekol : Les pieds 
Akol : Le pied
Ai Mekol : Avec les pieds (pour à pied lorsqu’on  se rend d’un point à un autre 
 
 
Nda : Maison
Mene a Nda : Je suis à la maison 
Bine a Nda : Nous sommes à la maison

Wa : Toi 
Abe : chez 

Bya zu abe wa : Nous venons chez toi 
 

Yob :  Ciel
Yesu a ne a Yob : Jésus est au ciel

Dzala : Le village

Edzedzala :  La ville

Ndo fe :  Ensuite

Bakar ki :  On ne fait jamais

Makoe alamba : J’allume la lampe (se prononce Makoué)

Wakoe alamba : Tu allumes

Bakar ki bon na bekoe alamba : Et l’on n’allume pas une lampe

 
NKU SI, MFIE SI
Mine nku si. Da nge nku obar sama wayi bar bi zam ai dze efe? Wase ki fe ai mfi zin, oligi ya fo he na bewoa wo a fié bod bekodo wo ai mekol.

Mine mfié si. E edzedzala ase abama a nkol a yob, ase ki dzam sobo. Ndo a fe bakar ki bo na bekoe alamba, benga ke do soli a etum ankié; bakar kdo bod bese bene a nda et. Eye hm mfié mene wayean fié nala a mis me bod, ne beyen mimbembe mi mam ya miabo benga lugu hm Esia wan y’ane a yob.

Le sel de la terre. La lumière de la terre
…Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n’est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.

24 avril, 2009

Ma yege Ewondo – Am Freitag, den 24. April zweitausendneun (2009)

Awom ai enyi                                       Quatorze

Akelekwi                                                    Jusquà

Nduan                                                         Le baptème

Amvus ( se prononce Amvouss)                Après

Mekaban                                                      L’exode

Abyali                                                           La naissance

Maloe (se prononce Malouée)                  J’appele

Baloe                                                            Il (elle) appelle (elles appellent)

Waloe                                                           Tu appeles

Byaloe                                                           Nous appelons

Ya baloe na                                                 Que l’on appelle

Aabye                                                                Engendra

Nnom                                                                 Le mari

Nduan Oriane                                               Le baptème d’Oriane

Atubu                                                               Il fuit

Matub                                                               Je fuis, cours

Atubu                                                               La fuite

Ndamba                                                          Le ballon, la balle

Ngan                                                                 Merci

Dzal                                                                  Le village

Nku (se prononce NNKU)                            Le sel

 

Texte biblique sur la genération du Christ

Amvus mekaban ya Babylon, ndo Yekonias anga bye Salathiel, Salathiel abye Zorobabel. Zorobabel abye Abiud, Abiud abye Eliakim , Eliakim abye Azor; Azor abye Sadok, Sadok  abye Akim, Akim abye Eliud, Eliud  abye Eleazar, Eleazar abye Matthan, Matthan abye Yakob, Yakob abye Yosef, nnom Maria; E Maria y’anga bye Yesus, ya baloe na Kristus.

 

Traduction:

Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie).

 

mathilde009 |
lifestyle |
Le Blogidien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien