Ma Nkobo Ewondo

Bienvenue sur mon blog

27 juin, 2010

Prestation sud-africaine de l’équipe de France: pathétique et ridicule

Classé dans : Anelka,Bleus,Domenech,Echec,Evra,FFF,Football — ewondo @ 7:05

Cet article est le complément de l’écrit : La représentation ridicule des Bleus, pathétique. La coupe du monde 2010 aura révélé une équipe de France qui aura terni l’image de la France. Quelle honte nous ont-ils donné ? Ces joueurs imbus d’eux-mêmes, suffisants. Merci à Platini, le Graet, Houillier, Escalettes, Simonin et consorts, de nous avoir laissé cet homme qui nous a conduit à la déroute. Admettons que même si la France se retrouvait plus loin en coupe du Monde, ces joueurs n’auront pas fait honneur au Pays. Le titre de l’équipe est édifiant, est-ce vrai? Après il faut assumer un tel camouflé.
Emasculation ratée vous dites ? NON, Castration publique servie par les bleus !

Toute équipe nationale, quel que soit le sport se doit de donner une image positive de son pays. Celle du football de cette année 2010 donne une représentation des plus indignes qui soit, pensez que c’est l’image du pays qui est véhiculée à l’étranger, le miroir de nos valeurs en prend un coup, et notre culture vue sous un angle déplorable. Que montre notre fédération ? Qu’elle a une organisation des plus nulle qui soit, ainsi elle affiche au vue et au su du monde entier ses imperfections et ses travers. En ce qui nous intéresse, l’analyse est simple, il y a un gaspillage énorme du potentiel footbalistique et une gestion managériale des joueurs déplorable. Nous avons été inefficaces face à l’Uruguay, minables face au Mexique. Cette vulnérabilité affichée, indique l’inaptitude de Domenech à être un meneur d’homme et renforce l’idée que les derniers qui l’ont imposé Platini et sa bande de ‘MITEUX’ ont fait mal au football français. Il n’est que temps de constater ce gaspillage de talents sous fond de déficience éthique. Peut-on y voir un manque de déontologie ?

Il est navrant de constater que les deux équipes affrontées étaient à notre portée. Les supporters n’auront rien remarqué d’intéressant, même pas des gestes mirifiques, des éclairs lumineux nous donnant l’impression que nous aurions pu vaincre le sort, si sort il y a. L’incompétence des joueurs qui pour nous doit être relevée dans un premier temps, ensuite vient celle de l’entraîneur (ou sélectionneur) selon l’étiquette qu’on peut bien lui attribue et en dernier ressort ceux qui l’ont choisi et oublié à ce poste qui était lourd à assumer pour lui et ses frêles épaules de minable joueur (certes très friqué aujourd’hui). Comment arrive t’on à être aussi friable ? Pourquoi l’équipe de France a t’elle été prise par ce bégaiement de son football ? Pourquoi autant d’imprécisions apparaissent dans le cours du jeu, d’où vient cette gabegie dans notre jeu ? Comment se fait-il que nous remarquions autant de lacunes, de déchets dans le jeu, alors que ces joueurs ou supposés tels ont travaillé ensemble afin de parfaire leur combinaison sur le terrain. L’équipe de France 2010, s’est enlisée et embourbée profondément et par-là même, a coulé la France en affichant une image des plus stériles qui soit. Nous dirons que ces derniers se auto-castrés.

Raymond Domenech vient après monsieur JACQUET, c’est dur de suivre un champion du monde, mais encore faut-il être un meneur d’hommes, et là, nous devons bien croire que Michel Platini a eu tort de vouloir imposer son copain à la place d’un vrai entraîneur Jean TIGANA. Platini a toujours été jaloux de ses coéquipiers qui pourtant ont contribué à le rendre meilleur en équipe de France. Giresse et Tigana, ainsi que d’autres ont fait ce qu’il est devenu, il ne faut pas oublier la presse de l’époque qui a « roulé » pour lui également. Revenons à la période ou Domenech a pris les rênes de l’équipe de France, il aurait pu créer une structure solide autour de lui, il n’a fait que broder et faire avec des joueurs « cadres » de mauvaise volonté, ce qui fait qu’il a un bilan particulier. Le gratin de la fédération française de football a fermé les yeux sur les incompétences de Raymond sans qu’on se sache trop pourquoi ces instances du football voulaient absolument asseoir ce personnage atypique qui n’aura rien gagné de sa profession joueur, entraîneur. Le constat est désolant : une destruction totale et méthodique du système de football national, menant à la reconstruction de cette équipe nationale et de ses bases.

Clore le recto et passer au verso

La fédération française de football actuelle ressemble à une organisation de type mafieuse avec ses « capos » et ses exécutants de basse besogne. Elle ne tolère aucune critique, elle veut imposer ses fondements du fait qu’elle gère une manne financière énorme. Elle a pollué les structures fédérales et ce depuis des années, les dirigeants sont des « despotes » qui ne tolèrent la contradiction, ils régentent comme des rois, cette élite est aveugle et vénale. A se demander si ses dirigeants ne sont pas devenus séniles, avec leur entêtement qui frise la bêtise. L’équipe de France 2010 ressemble à une basse cour avec divers coqs qui veulent tous diriger. Que certains journalistes arrêtent de nous faire croire qu’il y a toujours eu un PATRON en équipe de France, je n’y crois pas, c’est juste que les joueurs étaient assez intelligents pour laisser la place qu’il faut à celui qui est désigné comme capitaine. Il est à se demander si Evra méritait de porter le brassard de capitaine de l’équipe de France, vu son manque de charisme.

Nous avons une élite en France qui a été choisi lors des dernières élections présidentielles de 2007. Cette équipe qui nous dirige, savait ce qui se passe dans les instances du football, elle a laissé faire, à se demander si le spectacle proposé en Afrique du Sud, n’est pas une distraction permettant aux institutions de nous tromper gaillardement et de faire passer des réformes cauchemardesques. Qu’avons-nous ? Des dirigeants qui continuent de faire mal aux classes moyennes et à assister les classes les plus basses (dont certaines méritent les aides). D’autres se font assister continuellement aux frais des classes moyennes, elles profitent du système et se complaisent dans cette situation. Merci les dirigeants de gauche (Rocard en particulier) d’avoir créé le RMI, devenu aujourd’hui le RSA (sous la droite), ce fond contribue à aider les gens et à les garder dans l’assistanat perpétuel. Certains ne se secouent plus pour se sortir de là. Ils se complaisent dans leur situation et ne se battent pas pour trouver du travail. Certains vous diront, je n’y vais pas travailler là bas, parce que c’est trop loin. Ils préfèrent se faire assister que de se mettre dans le milieu du travail. Les hommes politiques touchent aux revenus des classes moyennes, mais pas aux leurs, alors qu’ils cumulent salaire ou retraite avec les émoluments d’homme politique. C’est intolérable.

Il n’y a aucun remède comme en équipe de France. Les hommes politiques depuis de nombreuses années ne veulent pas se remettre en question. Ils affichent un optimisme déraisonnable. Faut-il souligner les fautes des seconds couteaux lorsqu’ils ne sont pas vraiment les décideurs. Domenech et ses adjoints Boghossian, Martini avaient-ils toute la latitude pour travailler, si oui, alors ils ont affiché leur médiocrité, leur obstination à tâtonner en permanence, leur étroitesse d’esprit à ne pas se questionner sur les dysfonctionnements existants. Ils n’ont cessé de naviguer à vue et sans évolution. Il ne faut pas accuser monsieur Raymond Domenech de tous les maux, il n’est pas le seul responsable. S’il doit « sauter », ce ne doit pas être le seul, en outre le changement à apporter doit être « radical ».

Ils ont récupéré une équipe exsangue avec des difficultés énormes à gérer, chaotique. La planification de l’organisation de cette équipe a du être cocasse. Domenech a trouvé une équipe qui baignait dans un marasme profond. Il a tant bien que mal réalisé des séances d’entraînements qui du fait de leurs lacunes à jouer rapide et en cohésion, n’ont pas produit des résultats probants lors des matchs amicaux. Ce qui s’est produit lors des matchs officiels a montré une carence globale du groupe à jouer collectif. Les Français se sont retrouvés très vite esseulés et ont perdu. Leur impuissance était déclarée au vu et au su de tout le monde. Fallait-il réclamer des miracles, alors qu’il faut balayer dans sa cuisine et mettre un peu d’ordre pour partir de l’avant. Au lieu de les soutenir, la presse s’est déchaînés sur l’Equipe, car d’aucuns diront que la faute est partagée et doit être assumée à tous les échelons. Le temps de l’invention ou de l’expérimentation est passé. Il faut tourner la page vers le futur. Les boucs émissaires sont bien définis et accusés.La métropole française

22 juin, 2010

La représentation des Bleus, pathétique et ridicule

La coupe du monde 2010 aura révélé une équipe de France qui aura terni l’image de la France. Quelle honte nous ont-ils donné ? Ces joueurs imbus d’eux-mêmes, suffisants. Merci à Platini, le Graet, Houillier, Escalettes, Simonin et consorts, de nous avoir laissé cet homme qui nous a conduit à la déroute. Admettons que même si la France se retrouvait plus loin en coupe du Monde, ces joueurs n’auront pas fait honneur au Pays.

Quelle émasculation publique nous ont servi les joueurs !

Toute équipe nationale, quel que soit le sport se doit de donner une image positive de son pays. Celle du football de cette année 2010 donne une représentation des plus indignes qui soit, pensez que c’est l’image du pays qui est véhiculée à l’étranger, le miroir de nos valeurs en prend un coup, et notre culture vue sous un angle déplorable. Que montre notre fédération ? Qu’elle a une organisation des plus nulle qui soit, ainsi elle affiche au vue et au su du monde entier ses imperfections et ses travers. En ce qui nous intéresse, l’analyse est simple, il y a un gaspillage énorme du potentiel footbalistique et une gestion managériale des joueurs déplorable. Nous avons été inefficaces face à l’Uruguay, minables face au Mexique. Cette vulnérabilité affichée, indique l’inaptitude de Domenech à être un meneur d’homme et renforce l’idée que les derniers qui l’ont imposé Platini et sa bande de ‘MITEUX’ ont fait mal au football français. Il n’est que temps de constater ce gaspillage de talents sous fond de déficience éthique. Peut-on y voir un manque de déontologie ?

 

mathilde009 |
lifestyle |
Le Blogidien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien