Ma Nkobo Ewondo

Bienvenue sur mon blog

24 septembre, 2017

Ma kobo anlan ewondo — Anga ki bidi a tan memos mewom menyi — sunday september 24, 2017

Nnam :   Le pays
N’gola :   La ville

Nkod :  (se prononce enkot) : sec (sécheresse)
 Nkod – Nnam :      Le désert (Le pays sec)

Ane ntilan na  :       Il est écrit (que )

Memos :           Les jours

Melu  :              Les nuits

ai :      (qui signifie)    et

Memos ai Melu :              Les nuits et les jours

Mewom :                  Dix (ou dizaine )
Nnyi :           Quatre
Mewom Menyi  :           Quarante

Ne satan ake nye bobolo :         Que le diable aille le tenter (le provoquer)

Ndo Yesu anga yalan nye na :        Alors Jésus lui répondit

Bidi :            la nourriture

Mawog  :     (se prononce    Ma wok)                 J’ai (J’écoute)  (J’entends)
Mawog  zié  :            J’ai faim
Awog zié  :              Il a faim
Bawog zié :            Ils (elles) ont faim
Ma ki   :            Je refuse

Wa ki   :         Tu refuses

a   ki :             Il (elle) refuse

ba ki  :          Ils (elles) refusent

A Nda :           A  la maison
Ndo a fe :       Encore

Wa ligi: se prononce (wa ligui) :            Tu restes

Ma ligi A Nda:            Je reste à la maison
Wa ligi A Nda:         Tu restes à la maison

Isié (se prononce Issié) :          Travail
Ake (se prononce aque):         Il va; il s’en va

Ma sié :        Je travaille
Wa sié:          Tu travailles
M’ake Isié :             Je vais au travail; Je me rends au travail

A Nda :           A  la maison
Ndo a fe :       Encore

Wa ligi: se prononce (wa ligui) :            Tu restes

Ma ligi A Nda:            Je reste à la maison
Wa ligi A Nda:         Tu restes à la maison

Isié (se prononce Issié) :          Travail
Ake (se prononce aque):         Il va; il s’en va

Menga ki    :               J’avais refusé
Wo nga ki    :            Tu avais refusé

Anga ki :         Il (elle) avait refusé
Benga ki :       Ils (elles) avaient refusé
Anga ki bidi  :       Il avait refusé de manger
Nsisim   :     (se prononce Ansissim)            L’esprit
Anga ki bidi a tan memos mewom menyi ai melu mewom menyi   :     Il avait refusé de manger durant quarante jours et quarante nuits
Ndo anga tari na awog zié :           Alors  il a commençé à avoir faim

Nge one fo moan Zamba :            Si tu es aussi le fils de Dieu
Yoege hala, osuman asi :           Jettes- toi en bas
Amu ane ntilan na  :                Car il est écrit

Anga bende beengles boe asu doe na : beke bakala wa a mezen moe mese, bayi wa bege ayob, ne obak oza non wa a akol : 
Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.
Ma sié :        Je travaille
Wa sié:          Tu travailles
M’ake Isié :             Je vais au travail; Je me rends au travail

31 décembre, 2010

Bya yege Ewondo « Ndo Zamba anga yen na, nala te osë one mben »

Classé dans : A lan,abaman,anlan — ewondo @ 15:51

Nlan Akomo Yob aï Si {Genèse 1. 1-2, 3}

A metari, Zamba anga kom yob aï si.

Hala si Y’abe ki nyeb, etoa he mful mful, tege aï dzom hë mendim, hë dibi dibi, Nsisim Zamba wakë w’ayeb a mendim a yob.

Ndo Zamba azu dzo na : mfié ofiégé ! Mfié onga fié. Amos osu (ou Ossou) nyulu.

Amos béé (ou bai), Zamba nye na : eba yob eyaligi si a yob anë ndil nda. Ndo fo anga bö nala.

Amos lala, Zamba nye na : mendim mekelëg mfa mfag, mfa mbog oligi nkod si, ndo fë lenga bo nala.

Zamba nye na : si efaigi bilog aï bile biawum mekiai, ndo fë lenga bo nala.

Amos nyina nye na : Nlo dzob aï Ngon aï atitié bibo a yob, bikar fié, ndo fë lenga bo nala.

Amos tana, Zamba nye na, kös ebo aman, anon a yob, bifo fe mvon, ndo fé lenga bo nala.

Amos samena, Zamba nye na tsit mekiai mekiai, efo fé, ndo fé lenga bo nala.

Ndo Zamba anga yen na, nala te osë one mben

Ndo fe Zamba azu dzo na : nkoman mod a evegele dzan, avu bia,

afulan aï bia, na adzoe si aï e biem bisë binë etere.

Ndo Zamba azu so kom mod a evegele dzié, akom nye nnom aï ngal, avë bo maa, nye na : foan, mibui fé, midzala si ese, midzoege dzo.

Zamba abebë e biem bisë anga kom, ndo anga yen na, binë eyegan mbem.

Eye yob a*î si binga bondeban na, aï e biem bise bine etere. Ndo Zamba azu so woe amos zamgbala, asala amos te, afubu fë wo asu dié.

________________________________________________________________________________________________________________

 

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut.

Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres.

Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour.

Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux.

Et Dieu fit l’étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut ainsi.

Dieu appela l’étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le second jour.

Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.

Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon.

Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.

La terre produisit de la verdure, de l’herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le troisième jour.

Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ;

et qu’ils servent de luminaires dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.

Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles.

Dieu les plaça dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre,

pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d’avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.

Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le quatrième jour.

Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l’étendue du ciel.

Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce ; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.

Dieu les bénit, en disant : Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers ; et que les oiseaux multiplient sur la terre.

Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le cinquième jour.

Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.

Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.

Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour.

ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.

12 mai, 2010

Ba Kobo Anlan Ewondo [ Geschrieben am Mittwoch, zwölf (12) Mai 2010 (Zweitausend und zehn)]

Ba : ils (elles)

Kobo : parler

Anlan Ewondo : la langue Ewondo

Ba kobo anlan Ewondo  : Ils parlent la langue Ewondo

_____________________________________

Geschrieben am Mittwoch, zwölf (12) Mai 2010 (Zweitausend und zehn) : Article rédigé le mercredi 12 (douze) mai 2010 (Deux mille dix) 

————————-

Ma ding : J’aime

Wa ding : Tu aimes

A ding : Il (elle) aime

Bya ding : Nous aimons

Mya ding : Vous aimez

Ba ding : ils (elles) aiment

————————–

Ma ding wa : Je t’aime { déclaration censée être amoureuse}

Kalara Osu Mfufub Paulus Angatil Bod Ya Korinti :

Première épître de Paul aux Corinthiens

Ma kobo Ewondo : Je parle la langue Ewondo

Ma yege Ewondo : J’apprends la langue Ewondo

Ma : Moi, Je

Zamba : Dieu

Anga tob : Il (elle) a pris, a choisi, a ramassé

Zamba anga tob : Dieu a choisi «  ramassé  »

Zamba anga tob ma : Dieu m’a choisi, m’a appelé

a nyian woe : par sa volonté

Asu ye na : pour que

Mebo : Que je sois «  fasse  »

man Apostel : un apôtre

Madzan : un frère

Aï madzan : avec un frère

Abe Nda : dans la maison

Abe Nda Zamba : dans l’Eglise «  la maison de Dieu  », «  dans la mosquée  », «  dans la synagogue  »

Ya Nnam America : Aux Etats Unies

Ya Korinti : A Corinthe

Matil : J’écris

Matil e mina : Je vous écris

Ya : que

Mina : Vous

Ya minga duban abe Yesu Kristu : à ceux qui ont été sanctifiés «  baptisés  » en Jésus Christ

Mfufub : les saints

Mina beyebe ya Nti : a tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le Seigneur

Anga yi na mibo mfufub ayon : appelés à être tous des saints

Abaman : Il mélange

Bod : les gens «  personnes  »

Bese (se prononce BE_CE): Tous

Aï bod bese fo : Avec tous les hommes

 

mathilde009 |
lifestyle |
Le Blogidien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien