Ma Nkobo Ewondo

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

3 septembre, 2012

Mod Akobo Ewondo – Dzoe doe aluguban

Classé dans : Non classé — ewondo @ 21:09

Ndo nnom mod mbog onga bodo nkobo, nye aï ma na : Te wayon ! Tam sik yen : ado ya a bita, enyo y’ane Emgbem ya nda Yuda, efaala ya nda-bod David, enye ayi yaè e kalara abele bifedega zamgba.

Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.
Amvus (se prononce Amvouss) : Après

Amvus hala : Après cela

Menga yen : Je regardai, je vis

Wonga yen : Tu regardas, tu vis

Anga yen : Il regarda, il vit

Binga yen : Nous regardâmes, nous vîmes

Minga yen : Vous regardâtes, vous vîtes

Benga yen : Ils regardèrent, ils virent

Ota : Tu vois

Mbè (se prononce EMBAI) : Une porte, la porte

Oyoo : Etait ouverte

Kin : La voix

Menga wog : J’avais entendu

Wonga wog : Tu avais entendu

Anga wog : Il avait entendu

Binga wog : Nous avions entendu

Minga wog : Vous aviez entendu

Wonga wog : Ils avaient entendu

Amvus hala, ndo menga yen eyen dzam . Ota ! Mbè ongabe oyoo a yob, e kin menga wog ekobogo aï ma na : Bede a yob mu, melede wa e mam mayi boban amvus.

Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite.

Etietie, ndo fo nsisim Zamba onga yali ma. Mentala etoa_kum etele a yob, mod zin atoa a etoa-kum te…
Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis.
E mod angabe toa ete afulan aï ngok Yaspa aï kornalina ; ndutum onga be kodegan etoa dzie a nyol, oyenene he ane ngok smaragda.

Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine ; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude.

Bitoa bife mewom mebè aï binyi bingabe tele etoa-kum nkodena a nyol. Minnom mi bod mewom mebè aï minyi mitoa etere, mibege mim fum biwoman, aï bikat bi mvot a nlo.
Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d’or.

Felfes zeyan aï kin bisoog a etoa-kum, melamba zamgba meyono osu aï amvus, emo mene minsisim mi Zamba zamgba.
Du Trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu.

A osu etoa-kum, dzom eyenene he ane man, efiege a ngen ngen ngen ane akok kristal. Azan etoa-kum aï nkodena, bevevee benyi betele, befiege aï mis a osu aï amvus.
Il y a encore devant le trône comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d’yeux devant et derrière.

Evevee osu afulan aï eton nyak ; enyo béé afulan aï eton nyak ; enyo lala afulan aï asu mod ; enyo nyina afulan aï ndoe ya yayele.
Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant a la face d’un homme, et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole.

Bevevee benyi ya bebege ane mod mefab mesaman, bafiè a mis nkodena aï a nnem ete. To aï alu to aï amos bene tege vod yedan na : Mfufub, mfufub, mfufub Nti Zamba, ndzoe biem bise Ambe, Ane, Azu.

Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout Puisant, qui était, qui est, et qui vient !

Ndo a angabe ha na, enyo y’atoa etoa-kum, a avee a biseb biseb, nyieane Bevevee bave nye olugu, duma aï ngan, minnom mi bod mewom mebè aï minyi miluu Enyo y’atoa a etoa-kum minlo asi, benga lugu Enyo y’avee a biseb biseb ; besodi bikat biaban a nlo, benga woa bia a etoa-kum osu, bekobogo na :
Quand les êtres vivants rendent gloire et honneur et actions de grâces à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, les vingt-quatre vieillards se prosternent devant celui qui est assis sur le trône et ils adorent celui qui vit aux siècles des siècles, et ils jettent leurs couronnes devant le trône, en disant :

« A Nti wan aï Zamba wan wakyebe aï olugu, duma aï ngul amu wa onga kom yob aï si. Bingabe ki, ndo binga komban aï nyian woe ».

Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées

2 septembre, 2012

Makobo Ewondo – Tili Engles Nda-Zamba « Ecris au Anges de la Maison de Dieu »

Classé dans : Non classé — ewondo @ 17:25

Mod : Une personne

Minnom : Les vieux, les vieillards

Etietie : Aussitôt

Nsisim(se prononce ANSSISSIM) : L’esprit

Zamba : Dieu

E mod : Celui, celle

Onga yali ma : Il (elle) me ravit

Etoa : Le fauteuil, le siège, la chaise

Etoa-kum : Le trône

Mod zin : Quelqu’un, quelqu’une

Atoa : Etait assis

Angabe toa : était assis

A nlo : La tête, sur la tête
Makobo Ewondo - Tili Engles Nda-Zamba

Oyenene :semblable

Afulan : Avait l’aspect, ressemblait

Ngok : La pierre, une pierre

Yaspa : Jaspe

Kornalina : Sardoine

Smaragda : Emeraude

Ndutum : l’arc-en-ciel

Bitoa : les fauteuils

Mewom mebè : Vingt

Mewom mebè aï binyi : Vingt-quatre

Minnom mi bod : les vieux, les vieillards

Mitoa etere : Assis sur les trônes

Mibege : Revêtus, portant

Mimfum : Blancs,blanches

Mimfum biwoman : Vêtements blancs

Bikat bi mvot : Des couronnes d’or

————————————————————

Kin : La voix

Benyin : Quatre

A nlo : Sur la tête

Nlo : La tête

Zeyan : des éclairs

Bife : D’autres

Bitoa bife : D’autres sièges, fauteuils

Tele etoa-kum : Autour du trône

Mewom mebè : Vingt

Mewom mebè aï binyi : Vingt-quatre

Bod : Des personnes

Mewom mebè aï minyi : Vingt-quatre

Mitoa : Etaient assis

Mitoa etere : Etaient assis dedans, (simplement)Etaient assis

Bikat bi mvot : des couronnes d’or

Azan : Au milieu

Mis (se prononce MISSE) : les yeux

Aï mis a osu : des yeux devant

Aï mis aï amvus : des yeux derrière

Befiege : Remplis

Bevevee : Les êtres vivants

Dzom : Quelque chose

Dzom eyenene : Quelque chose de semblable

Minsisim : Les esprits

A etoa-kum : Du trône

Felfes : Des tonnerres

A osu : Devant, Il y a devant

Bisoog : Sortent, Sortaient

Melamba : Les lampes

Meyono : Brûlent

Zamgba : Sept

Efiege : Brillent

Minsisim mi Zamba : Les esprits de Dieu

Minsisim mi Zamba zamgba : les sept esprits de Dieu

Afulan : Ressemble, est semblable

Evevee : être vivant

Yayele : Qui vole

Ndoe : L’aigle

Mesaman : Six

Evevee osu : Le premier être vivant

Mefab mesaman : Six ailes

Nyak : La vache, le taureau

Etoan nyak : Un veau

Afulan aï emgbem : est semblable à un lion

Enyo bèè : Le second

Enyo lala : Le troisième

Mfufub : Saint

Enyo nyina : Le Quatrième

Ambe : Qui était

Ane : Qui est

Azu : Qui vient

—————————————-

Mbembe : Bon

Kidi : Jour, Matin

Mbembe Kidi : Bonjour

Amos : La journée, l’après-midi

Mbembe Amos : Bonjour, Bonne journée

Ngoge : Le soir

Mbembe Ngoge (se prononce Mbembe Ngogue) : Bonsoir

Ndo : Quand

Evevee : Un Etre vivant, l’Être vivant

Bevevee : Les Êtres vivants, des Êtres vivants

Bave : Rendent

Bave nye : Lui rendent

Enyo : Celui, Celle

Y’atoa : Qui est assis(e)

Enyo y’atoa etoa-kum : Celui (celle) qui est assis(e) sur le trône

Mave(se prononce Maave) : Je donne, je rends

Wave(se prononce Waave) : Tu donnes, tu rends

Ave(se prononce Aave) : Il (elle) donne, il (elle) rend

Byave : Nous donnons, nous rendons

Myave : Vous donnez, vous rendez

Bave : Ils (elles) donnent, ils (elles) rendent

Biseb : Des siècles

Biseb biseb : Aux siècles des siècles

Bave nye olugu : Ils (elles) lui rendent gloire

Bave nye duma : lui rendent honneur

Asi(se prononce ASSI)

Metoa asi : Je suis assis

Wetoa asi : Tu es assis

Atoa asi : Elle (il) est assis(e)

Bitoa asi : Nous sommes assis

Mitoa asi : Vous êtes assis

Betoa asi : Ils (elles) sont assis (es)

Bave nye ngan : lui rendent des actions de grâces, (le remercient), donner des mercis, remercier dans la prière

Duma aï ngan : Honneur et actions de grâces

A Nti : Seigneur

A Nti wan : Notre Seigneur

Wakyebe : Tu es digne

Nnom(se prononce EN NOM) : Une vieille personne, un vieillard

Minnom : Les vieillards, les vieilles

Mod : Une personne

Bod : Les personnes, des personnes

Minnom mi bod : Les vieilles personnes

Miluu : Se prosternent

Maluu(se prononce MAALOU) : Je me prosterne

Waluu : Tu te prosternes

Aluu : Elle (il) se prosterne

Malugu (se prononce MALOUGOU): J’adore

Walugu : Tu adores

Alugu : Il (elle) adore

Awoa : Il (elle) jette

Menga lugu : J’adore, J’adorais

Wonga lugu : Tu adores, Tu adorais

Anga lugu : Il (elle) adorait

Benga lugu : Ils (elles) adorent

Biabanwa a nlo : Les couronnes sur la tête

Bekobogo na : En disant

Makyebe : Je suis digne, J’ai raison

Wakyebe : Tu es digne

Aï ngul : Avec la puissance, avec la force

 

mathilde009 |
lifestyle |
Le Blogidien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien