Accueil Non classé Minsili Asu Ayege – YESU AYEGELE, ABO BOD MVOE

Minsili Asu Ayege – YESU AYEGELE, ABO BOD MVOE

0
0
1

Minsili (se prononce MINSSILI) : Les questions

Asu (se prononce ASSOU) : pour

Ayege : Apprendre

Mawok Wa : Je t’écoute 

Awok Wa : Il t’écoute 

  

ABO : Faire 

  

Mabo ( se prononce Ma BAUX et non pas comme il s’écrit): Je fais 

Wabo : Tu fais 

Abo : Il ou elle fait

Bya bo : Nous faisons 

Mina bo : Vous faites 

Babo : ils font

  

Öse (se prononce OSSE) : Toute (tout) 

Ase (se prononce ASSE) : Toute, tout 

  

Menda : Maison 

Dokten : Doctrine 

  

Menda me dokten : Les maisons de doctrine (de catéchisme), à l’époque, ce doit être dans les lieux de synagogue. 

  

Makoan : (se prononce comme il s’écrit) Je suis malade

Wakoan : Tu es malade 

Akoan : Elle est malade 

Byakoan : Nous sommes malades 

Minakoan : Vous êtes malade(s) 

Bakoan : Elles sont malades. 

  

Aï mintye misse : Avec toutes les infirmités 

Akoan ase : Toutes les maladies 

  

Öse (se prononce OSSE) : Toute (tout) 

Ase (se prononce ASSE) : Toute, tout 

Nguma : Toute 

Nguma Syria : Toute la Syrie 

  

Beza nye lede : Ils amenaient (Afin d’éviter le verbe « apporter » 

  

  —————————————————– 

YESU AYEGELE, ABO BOD MVOE – Jésus enseigne, Il guérit (fait que les gens guérissent)

  

   

Akele awulu a nnam Galilea öse, ake ayegele a menda me dokten, ayedegan Mbembe Foe ya Ayon Zamba, ake asie bod akon ase aï mintye misse. 

  

Dzoe die ayaman a fö a nguma Syria, beza nye lede akyae minkokön asse, aï eba besimenan aï mintye mekyae me_sse, aï eba bengabe bele bebe minsisim a nyöl, aï eba befasa kanda aï mintet. 

  

Abwi etitib bod aza laton nye, betiege a Galilea aï a Dekapol, aï a Yerusalem, aï a Yudea aï a Yordan ayat. 

  

Traduction en français : 

  

Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.  

  

Sa renommée se répandit dans toute la Syrie, et on lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques ; et il les guérissait.  

  

Une grande foule le suivit, de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée, et d’au delà du Jourdain. 

  

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par ewondo
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les animateurs « frondeurs » franchissent –ils des limites ?

Les animateurs frondeurs critiques de la TV ou de la radio qui sont bien souvent les mêmes…